Vous êtes ici
Accueil > Bamako > Paix et sécurité au Mali : Plus d’une centaine de particpants réunis à Bamako

Paix et sécurité au Mali : Plus d’une centaine de particpants réunis à Bamako

Les 7 et 8 mars, l’initiative CONASCIPAL-SIPRI réunit 36 communes de 9 régions du Mali et du district de Bamako sur l’analyse des perceptions de paix et sécurité au Mali.
Le projet de l’ONG suédoise SIPRI et la CONASCIPAL intitulé ‘’Construire une paix durable au Mali : Contribution de la société civile aux politiques de sécurités de la population », a été lancé en octobre 2016. Il vise à faire ressortir les préoccupations de la société civile malienne en termes de politiques de sécurité. Egalement, à identifier les options pour un appui de la société civile aux politiques mises en place dans ce domaine. La méthodologie de recherche mises en place par le projet s’appuie sur un réseau national d’acteurs de la société civile.
Pendant deux jours, la centaine de participants de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et Taoudéni, ainsi que du district de Bamako, échangeront. Ces séries de discussions s’articuleront autour des résultats préliminaires de la recherche des Groupes de Suivi pour la paix et la Sécurité (GSPS).
La Directrice exécutif du CONASCIPAL, DR Mariam MAÏGA rappel le contexte dans lequel le projet a été mis en œuvre : « En 2012, la CONASCIPAL a eu un projet avec le SIPRI sur la paix, la sécurité, la lutte contre le terrorisme ». C’est donc suite à cela que les deux partenaires ont décidé de rebeloter. L’objectif est selon Dr MAÏGA, d’amener les populations à s’organiser en groupements et assurer la veille citoyenne dans le cadre de la paix et la sécurité au Mali.
Le chef du projet à SIPRI, Dr Gregory CHAUZAL explique que l’objectif final du projet est de réduire le fossé qui existe entre Bamako et différentes régions et communes du pays. S’adressant à la centaine de participants, Dr CHAUZAL précise : « Vos rapports aideront à lancer la phase2 du projet sachant que vous avez tenus 105 réunions dans 9 régions ».
Le Directeur du Centre de Recherche et d’Analyse de l’école de maintien de la paix, Dr Issa SIDIBE n’a pas caché sa joie de voir toutes les communautés du Mali réunies dans une seule et même salle. Notamment celle de l’EMP qui démontre selon lui, que la paix est possible ensemble dans un Mali uni et uniforme. Bamako était pendant deux jours, l’hôte de chefs de villages et de quartiers, femmes leaders communautaires, jeunes leaders d’associations et groupements ruraux et communaux venant de 36 communes et 9 régions du Mali.
Dr SIDIBE a tenu à saluer chaleureusement une dame de cœur et combattantes des premières heures pour la protection et la promotion des femmes en la personne de Dr Mariam MAIGA. Pendant ces quelques jours d’échanges et de partages, les participants ont discutés de : Régionalisation, implication de gouvernance au niveau local, rôle des femmes dans la construction d’une paix durable au Mali…

Sassoumah Bérété CAMARA

Top